L’importance du choix du vitrage n’est pas à négliger. Celui-ci est un élément déterminant pour votre confort intérieur. Nous allons comparer les différents vitrages que l’on trouve sur le marché et détailler leurs importances et performances d »isolation phonique et surtout thermique.

Vitrage : isolant thermique et phonique

L’installation de nouvelles fenêtres dans votre logement déterminera le confort et la température ambiante qui y régnera. Cela passe beaucoup par le choix du vitrage et des indicateurs qui y sont rattachés.

Indice Ug : cet indicateur offre une précision aux consommateurs sur la performance d’isolation thermique du vitrage rattaché à la menuiserie. Plus la valeur Ug sera proche de 0, plus le vitrage sera isolant. Le calcul pour y parvenir permet de comprendre l’énergie consommée pour palier une différenciation de 1 degré entre l’intérieur et l’extérieur, tout en prenant en compte la surface du clair de jour.

Indice Rg : ce deuxième coefficient nous renseigne sur la performance d’affaiblissement phonique entre l’extérieur et l’intérieur. Des tests sont alors réalisées lorsqu’un nouveau modèle sort de la table d’assemblage. Le principe est simple : un son référence de voisinage ou de transports en commun est envoyé dans une pièce close, séparée par le vitrage en question. La différenciation entre le niveau de décibels extérieur et celui de l’intérieur nous donne la valeur Rg.

Vitrage : le simple, le double et le triple

Ces trois types de vitrages sont les plus courants et répandus sur le marché français. Selon les dernières actualités, un quadruple vitrage serait à l’étude, mais le conditionnel est de rigueur, un projet comme celui-ci a été abandonné par le passé.

C’est alors que nous parlerons uniquement de ces trois différenciations, dont l’écart est significatif pour l’isolation phonique et l’isolation thermique.

Le simple vitrage ne semble plus d’actualité dans les nouvelles réalisations de menuiseries. Mais dans certaines habitations, il continue d’exister et son rendu n’est pas si contester que cela. Son principal inconvénient est la forte déperdition énergétique subie par la simple paroi vitrée. Depuis les dernières réglementation thermiques fixées par le gouvernement et les Grenelles de l’Environnement, le simple vitrage est semble-t-il enterré à tout jamais.

artisan homme fenêtre vitre

Simple, double ou triple vitrage, quels sont les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux.

Le double vitrage est devenu la norme. Offrant le confort et respectant les dernières restrictions du bâtiment, celui-ci s’adapte à l’ensemble des cas du logement français et européen, dont le climat est tempéré. Ainsi, l’isolation thermique proposée par celui-ci est idéal pour un bien-être intérieur en été comme en hiver. De plus, il diffuse idéalement dans votre logement les rayons ultra-violets afin de chauffer naturellement votre pièce.

Le triple vitrage est le cas le plus performant actuellement. Ce vitrage bat des records pour l’isolation thermique et phonique. Mais pour l’apport solaire, le triple vitrage limite la diffusion de la lumière naturelle ainsi que les facteurs solaires, ce qui peut causer une température inappropriée en été comme en hiver, et donc le besoin de ventiler ou de chauffer. Celui-ci reste tout de même l’idéal pour les grandes baies vitrées dont la superficie est importante. Pour une petite fenêtre dans la cuisine ou la salle de bains, ce vitrage sera peu recommandable.

Les déclinaisons et spécificités

Le XXIè siècle est paré pour nous offrir son lot de surprises, et celui-ci étant déjà bien entamé, de nouveaux vitrages ont vu le jour pour offrir un confort optimal adapté à vos envies. Voici un condensé de ceux que vous trouverez sur le marché :

Le vitrage solaire : il réfléchit davantage les rayons ultra-violets produits par la lumière solaire, limitant ainsi leur diffusion à l’intérieure de votre pièce. Idéal notamment pour une véranda.

Le vitrage polycarbonate : Tout comme le vitrage solaire, celui-ci se caractérise par son opacité et limitant la diffusion de la lumière solaire dans votre logement. C’est plus précisément un verre synthétique, moins isolant que le double vitrage. Idéal là aussi pour une véranda.

Le vitrage chauffant : Sa caractéristique est de limiter la condensation sur la vitre intérieure ou extérieure. Principalement dédié à la cuisine ou à la salle de bains, il peut subir une importante différenciation de température intérieure/extérieure sans créer une épaisse couche de buée.

Le vitrage autonettoyant : Il met à profit l’utilité des éléments naturels. Pour exemple, la pluie laisse bien souvent des traces sur la vitre extérieure, surtout lorsque le soleil vient par la suite s’en mêler. Ce vitrage a alors la faculté à se servir des facteurs solaires pour limiter l’accroche des impuretés et la pluie termine le travail en lavant la paroi vitrée.